Actualité

- Promenade à Feucherolles - Les dernières photos du Buste Joe Dassin -

- Exposition du Club : le samedi 29 octobre à Bouge (Namur, Belgique) -


dimanche 11 janvier 2009

Témoignage


Je souhaiterais retrouver une dame du sud de la France ( du côté de Montpellier ) car je repense toujours à l'un des galas de Joe aux arènes de Grau du Roi, en août 1976. J'avais ma place en bordure de l'allée centrale, juste face au podium. Il y avait à côté de moi, une jeune femme d'une trentaine d'années qui tenait ou plutôt soutenait son petit garçon handicapé ( environ 6, 8 ans ). Il se cramponnait aux barrières de protection, juste aux pieds de Joe, et il était en extase devant lui. J'en étais émue. Joe voyait bien que c'était un petit qui le " mangeait des yeux ", ne pouvant croire à la réalité de voir Joe Dassin en vrai ! En effet, sa maman m'a raconté que quelques années auparavant, ce petit fût tellement pris par la voix, les chansons et la vue à la télé de Joe qu'il s'est ouvert à la vie, balbutiant des mots et ne vivant qu'en le voyant. Elle m'a dit que dès qu'elle avait vu que Joe venait à Grau du Roi, elle a vite retenu 2 places. Ce jour-là, ce petit enfant vivait réellement un rêve, c'était touchant au possible quand Joe l'embrassa à la fin du gala. Moi, je pleurais d'émotion, et comme à chaque fin quand s'entonnait " L'Amérique " ça y était, je plongeais dans un cafard, et il me fallait des heures avant de me remettre. Le lendemain, je pensais au prochain soir, à la prochaine télé ; le soleil brillait...

Pour cet enfant, j'aimerais savoir ce que fût la disparition de Joe, lui a-t-on cachée ?! Si des membres de cette région pouvaient par je ne sais quelle coïncidence rencontrer cette maman ! ... Peut-être à l'époque était- elle en vacances ?! Si cette dame connaissait notre Club, ce serait facile. Elle achetait les disques de Joe puisque son petit garçon ne vivait qu'en l'écoutant, fasciné !

Je t'embrasse et tous les chers Amis de Joe.

GENEVIEVE MANN
Propos recueillis par Le Club
© 2005-2008

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire