Actualité

- Promenade à Feucherolles - Les dernières photos du Buste Joe Dassin -

- Exposition du Club : le samedi 29 octobre à Bouge (Namur, Belgique) -


dimanche 11 janvier 2009

Témoignage


Ce dimanche soir, je t'écris de la réception de mon restaurant à Palm Springs où j'attends les clients. L'ambiance est superbe avec la cassette de Joe qui chante en ce moment : " Siffler sur la colline ", première chanson qu'il m'avait dédiée le soir du gala à Cotignac, le 11 août 1968.

Joe était chez nous avec Maryse depuis une semaine. Le jour du gala, nous avions décidé d'aller manger l'aïoli à la campagne chez des amis. La journée se passa formidablement bien. A 5 H, l'après-midi, je les laissais tous jouant à la pétanque. J'allais mettre la dernière main à l'organisation du gala qui se passait dans la cour de l'Ecole Communale. Joe me dit : " Fais-moi couler un bon bain bien chaud aux aromes de Provence, j'arriverai à 7 H pour me préparer ". A l'heure dite, j'attendais Joe. Il venait avant Maryse et mon mari. On sonne à la porte, je vais ouvrir, c'était lui, une serviette éponge roulée autour du cou, grelottant, tout blanc. D'une voix très enrouée, il me dit : " Désolé Huguette, mais je suis tres mal, je ne pourrai jamais chanter ce soir, il faut appeler un docteur ". Mon Dieu, tout s'écroulait autour de moi, que fallait-il faire, j'étais toute tremblante et aussi pâle que lui. Je le fais rentrer au salon, il se tourne vers moi, et me dit, me dominant, tel Theo Sarapo dominant Edith Piaf : " Je suis vraiment navré il faut annuler le gala ". Du coup, je tombe sur mon derrière sur la première chaise à ma portée. Alors là, comme un ouragan, il se lève comme un fou, me prend dans ses bras, et m'emporte dans une danse tourbillonnante, tout autour de la table, chantant et riant comme un gosse. Il avait parié avec ses copains qu'il allait me faire cette horrible farce.

Voilà une facette de Joe. Quand j'entends cette chanson, je pense à ce moment-là, que j'aurais tant de plaisirs et de joies à revivre, malgré ma frousse.

Je vous embrasse

HUGUETTE CAREN
Propos recueillis par Le Club
© 2005-2008

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire