2017 - actualités

> Les Expositions en France du Club International Joe Dassin > + d'infos

dimanche 11 janvier 2009

Témoignage


Merci à Julien de nous avoir ouvert sa maison, le soir du 14 juillet. C'est avec émotion que j'ai appris qu'il avait aussi perdu sa mère.

J'ai toujours beaucoup aimé Joe. Je pense souvent à lui ; on ne meurt pas tant que quelqu'un pense à vous. Il n'est donc pas près de mourir car même ceux qui ne l'ont pas connu ne l'oublie pas.

Mon fils, Philippe, est né le 15 août 1980... Ce qui est incroyable, c'est qu'il a toujours eu une grande admiration pour Joe. J'avais ses disques, ses cassettes et ses photos. Je lui ai raconté que j'avais été écouter Joe à Luxenil. Le casino était petit et j'étais face à la scène. J'ai crié : " C'est trop fort ! " et Joe m'a répondu : " C'est bon quand c'est fort ! ".

Je l'ai revu à l'Olympia et à La Baule. C'était toujours la même joie ; quand on aurait Joe, on ne voyait que lui, il aurait pu chanter le bottin, c'était pareil !

Je trouve que l'on n'entend pas souvent ses plus belles chansons.

Joe était du signe du scorpion, rien d'étonnant que l'on dise de lui qu'il était " attachiant ". Mais comme j'aurais aimé être sa servante. Nous nous serions d'ailleurs bien entendu car le taureau et le scorpion se complètent, c'est la terre et l'eau. Il aurait fait de la musique, et moi de la peinture. Il disait qu'il aimait les tableaux. C'était pour lui une fenêtre sur l'extérieur.

Un jour, si Julien se sentait trop seul, ma porte lui serait ouverte. Qu'il ne craigne rien : je n'ai pas de fille à marier ! Mon fils et moi, nous n'avons besoin de rien. Je n'ai que de l'amour à donner.

J'espère que Jonathan et Julien ont passé de belles vacances auprès de leur grand-père. Bonne vie à eux deux, la roue tourne.

Très sincères amitiés.

CLAUDETTE DELFOSSE
Propos recueillis par Le Club
© 2005-2008

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

INA | Top à Joe Dassin (1h20 de tubes)