vendredi 5 janvier 2018

1979 - Lithographie CBS Joe Dassin en Édition Limitée


À la demande de Jacques Plait, CBS édite cette lithographie de Joe Dassin afin d'assurer la promotion de l'album Blue Country sorti fin 1979 ainsi que sa version anglaise "Home Made Ice Cream" qui devait voir le jour en France.

Cette lithographie CBS Joe Dassin a été réalisée également en 100 exemplaires numérotés et signés par l'artiste !

Dimensions : 60 x 80 cm / papier à grains

publié le 5 janvier 2018 par Isabelle,

samedi 30 décembre 2017

Notre couverture de la revue n°112...


Notre couverture de la nouvelle revue du Fan Club International Joe Dassin... Dossier spécial sur l'Exposition consacrée à Joe, le 28 octobre dernier, à Bouge.

30 pages de passion que nous partageons, Isabelle Galimberti et votre serviteur, avec vous.

Une revue placée sous le signe de la tendresse, de l'amitié et de l'émotion.

Bon réveillon chers Amis.

Jean-Claude Robrecht,

publié le 30 décembre 2017

jeudi 7 décembre 2017

Joe Dassin et Johnny Hallyday - 1977


Avril 1977, Johnny invite Joe pour une croisière aux Antilles, entre la Guadeloupe et la Martinique, sur le " Vendredi 13 ", le prestigieux bateau d'Alain Colas.



publié le 07 décembre 2017

lundi 20 novembre 2017

Joe Dassin vu par Pierre Lumbroso - Magazine "Plein Feux"


Par Pierre Lumbroso

" Bonjour ! Je t'appelle Pierre, tu m'appelles Joe. On se tutoie. Voyons ce qu'il y a à faire. " Tel fut mon premier contact avec Joe, il y a cinq ans. Vous voyez qu'il n'y va pas par quatre chemins ! Quand il s'agit de son travail, il est toujours direct, bref et précis.

Je m'occupe de ses tournées et, croyez-moi, bien que tout soit prévu dans les moindres détails plus d'un an à l'avance, ce n'est pas une petite affaire ! Pour faciliter les choses, Joe, depuis quelques mois, a changé de tactique : au lieu de répartir ses galas en province tout au long de l'année, il a décidé de les grouper en une seule tournée par an, pendant la saison d'été.

Il s'agit alors pour moi de calculer minutieusement les itinéraires, le nombre de kilomètres à faire chaque jour, de prévoir les étapes, et surtout de réserver les places dans les hôtels ! Nous n'y restons la plupart du temps qu'une seule nuit, et trouver des chambres pour une vingtaine de personnes, musiciens, danseuses et techniciens, n'est pas une chose facile ! Nous sommes souvent obligés de descendre dans des palaces, ceux où nous ne sommes pas rayés des listes ! Car certains directeurs d'hôtel n'ont plus tellement envie de nous revoir ! Quelques manifestations de gaieté un peu trop bruyantes, quelques cavalcades dans les couloirs et bains de minuit à sept heures du matin leur ont laissé de mauvais souvenirs ! Joe est à l'abri de ces médisances : je ne parle pas de lui en évoquant ces joyeuses scènes, mais de ses musiciens. Car, en tournée, il ne peut malheureusement pas partager nos folles équipées nocturnes !

J'essaie, dans la mesure du possible, de lui retenir, dans chaque endroit où nous passons, une chambre dans un autre hotel, souvent à plusieurs kilomètres de la ville. Pour qu'il puisse se reposer. Incognito. Sinon, ses admirateurs, ses admiratrices plutôt, ne le laissent pas en paix et, telle une armée de Roméo, crient toute la nuit leur amour sous ses fenêtres ! Chaque soir, pour pouvoir l'accompagner, ni vu ni connu, dans son refuge secret, je suis obligé d'organiser un véritable enlèvement à sa sortie de scène : personne ne se doute de rien, et les musiciens jouent encore que Joe est déjà dans sa grosse Mercedes, filant à toute allure dans la nuit... Bien à l'abri dans sa voiture, il peut alors retirer sa chemise trempée (il perd un kilo par soirée), se laisser essuyer et frictionner par sa douce secrétaire, enfiler un pull-over et boire un bon coup de whisky ! Etant donné qu'en général il a déjà diné avant le spectacle, il va se coucher directement. Mais parfois, lorsqu'il n'est pas trop fatigué, nous allons tous prendre un verre dans une boite de nuit et devisons gaiement pendant une heure ou deux... Evidemment, le lendemain, pas question de le réveiller avant midi !.."

Joe Dassin vu par Pierre Lumbroso

dimanche 19 novembre 2017

1980 - Joe Dassin au Cirque Royal de Bruxelles - Exclusivité du Club


LIVE enregistré le 22 février 1980 au Cirque Royal de Bruxelles

Avec Happy birthday, Les plus belles années de ma vie, Le café des 3 colombes, Si je dis "Je t'aime", On se connaît par cœur, Un baby, bébé, Le dernier slow, A toi, L'Amérique, Ça va pas changer le monde, Il était une fois nous deux, Dans les yeux d'Émilie, Le moustique...

Un enregistrement audio totalement inédit et exclusif au Club !

Durée : 58 minutes environ
Format : Audio
CJD 2004 d'après une illustration de Jean-Claude Robrecht



"Vous savez que... quand on ne parle pas du pétrole ou de l'Afghanistan, on parle des espèces en voie de disparition... Et il faut, dans tout tour de chant, au moins une chanson écologique. J'en ai une ! Je ne sais pas si vous avez remarqué, il y a bien des gens parmi vous qui aiment danser ?.. Vous avez constaté, depuis quelques années, la distance qui sépare les partenaires ? Bientôt, on va avoir les hommes dans une salle et les femmes dans l'autre ! C'est pour ça, que je m'étais dis, moi et tous ces messieurs...
Cette chanson à la mémoire et en souvenir du dernier slow !"
Joe Dassin
Cirque Royal de Bruxelles
le 22 février 1980


JOE sur scène au Cirque Royal, le 22 février 1980
photos extraites de la revue JOE n°80
publié le 19 novembre 2017 par Isabelle


DEMANDE D'ADHESION AU CLUB

foxyform